Le magazine Grenoble & moi contient une chronique de l'album d'Emmanuel Olivier. C'est ici.